7 qualités et croyances pour réussir dans la vente

frédéric vendeuvre Publié par Frédéric Vendeuvre

Quelles sont les qualités pour réussir dans la vente ? C’est un exercice très périlleux que de chercher à décrire un bon profil de commercial mais nous nous y sommes risqués  dans un passage « clin d’œil » de l’introduction de notre ouvrage Le grand Livre de la Vente

En effet, souvent nos clients nous questionnent sur ce sujet. Nous rencontrons régulièrement de grands chasseurs de tête qui répondent avec une grande aisance à cette question. Pour notre part, plus nous faisons ce métier, plus la question nous paraît difficile. Mais il n’est pas question ici de se dérober. Certaines écoles américaines, vont assez loin dans l’idée que l’inné est déterminant. Cette logique est parfois « limite » à nos yeux. Néanmoins, nous considérons tout de même que certains talents sont partagés par les meilleurs. Aussi avancerons-nous 7 qualités et croyances principales que nous avons pu observer de façon très récurrente parmi les meilleurs professionnels de la vente que nous avons croisés. On peut très bien réussir dans la fonction commerciale sans toutes les partager. Mais c’est plus dur…

Une capacité à faire fi des préjugés

Une aisance naturelle pour assumer le regard et le jugement de l’autre qui va de paire avec une grande confiance en soi.

Si vous avez peur d’être jugé tous les jours, alors choisissez un métier moins exposé aux regards.

Une énergie forte et bien ciblée

 Une capacité à évaluer le juste niveau d’effort pour un résultat escompté (par exemple à accélérer quand il faut accélérer) et/ou avoir un ordre des priorités naturel qui leur permet de mieux gérer leur temps. D’ailleurs, ne dit-on pas que les meilleurs font ce que les autres n’ont pas le temps de faire !…

Si vous pensez que travailler et faire des efforts suffit pour obtenir des résultats alors choisissez une profession libérale, ou un commerce, ou les résultats sont strictement proportionnels à vos efforts…

Un Goût certain pour la compétition et surtout de la victoire


Il faut aimer gagner, aimer se dépasser, aimer faire la différence.

Si la compétition vous ennuie ou si vous trouvez que c’est puéril alors engagez vous dans l’administration (mais attention dans les concours du service public il y a beaucoup de compétition aussi …)

Une Capacité à prendre de la distance

Une facilité à prendre de la distance, analyser une situation avec recul et humour pour ne pas subir une pression forte et immédiate du client ou du résultat. Dans la vente il faut apprendre à vivre avec l’aléa et des éléments qu’on ne contrôle pas.

Si vous aimez tout contrôler alors engagez vous dans la police, ou l’armée.

Le Goût et le talent de la dialectique

 Les capacités d’écoute sont un plus indéniable. Mais si au départ on n’a pas le goût du langage oral, du débat contradictoire, de la métaphore, la tâche devient compliquée.

Si la communication est pour vous un effort, alors devenez DSI, ce sera perçu comme une qualité.

De l’humilité et une volonté réelle de progresser

Plus on vend, plus on a d’affaires mais paradoxalement plus on a d’affaires, plus on connait d’échecs. Et donc plus on cultive une sagesse de la modestie devant la performance. Comment continuer à progresser et profiter de chaque échec pour s’améliorer ?

Si vous pensez déjà que vous n’avez plus rien à apprendre alors faites de la Politique.

Une forte Résistance à l’échec

Churchill disait à propos de la réussite, qu’elle dépend de sa capacité à rebondir échec après échec sans perdre son enthousiasme. C’est exactement ce qu’on peut attendre d’un vendeur. La capacité à se concentrer sur ce que l’on a à faire (le chemin) sans être tétanisé par le résultat à atteindre est une qualité essentielle. De même que le rebond après une défaite.

Si vous ne supportez par l’idée de la défaite alors choisissez la comptabilité.


  • Logo linkedin